Communiqué : Les Pirates de Belgique exigent la démission de Frank Robben

Les Pirates de Belgique exigent qu’il soit mis un terme à l’hégémonie de Frank Robben. Comme vient de le démontrer le magazine Wilfried dans son article « Belgian Big Brother », l’accumulation des mandats et du pouvoir entre les mains d’une seule personne — Frank Robben — est le témoignage d’une société dysfonctionnelle.


La vie privée est un droit fondamental et une des valeurs essentielles défendues par les Pirates de Belgique. En outre, les Pirates aspirent à une démocratie directe et horizontale, cet idéal étant à l’opposé d’un pouvoir central contrôlé dans l’ombre par une seule personne.


Les Pirates exigent :   

  • La démission de Frank Robben de tous les mandats pour lesquels les conflits d’intérêt sont évidents. Au vu du grand nombre de ces mandats, il s’agira de faire un audit afin de déterminer ceux qui posent problème. Pour n’en citer que quelques-uns : son poste au sein de l’APD (Autorité de Protection des Données), son rôle d’administrateur de la BCSS (Banque Carrefour de la Sécurité Sociale), de directeur de la Smals (Société de gestion de services informatiques pour les administrations publiques), et celui de directeur « bénévole » de la plateforme e-Health.
  • Le démantèlement du CSI (Comité de Sécurité de l’Information), qui n’est autre qu’une aberration politique et juridique en complète violation de la Constitution belge et dont les pratiques sont contraires au RGPD.
  • L’annulation de l’arrêté royal encadrant le traçage des données dans le cadre de la pandémie du Covid-19
  • Une séparation claire entre les différentes entités créées sous l’autorité de Frank Robben, ainsi que la mise en place d’organismes de contrôles de ces entités
  • Une réforme de la BCSS et de la façon dont transitent les données à caractère personnel de tous les belges, dans le but de minimiser les recoupements et de maximiser la sécurité autour de ces données.
  • L’arrêt du développement de toute application de traçage du Covid-19, puisqu’une telle application nécessiterait la confiance des citoyens pour être efficace. Cette confiance ne peut être établie dans les circonstances actuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*